20180714_084057

 

Je vais vous présenter ici  le fruit de ma petite expérience en matière de culture potagère sur un tas de compost.

Habitant un appartement en région parisienne, j’ai uniquement accès à un jardin dans une maison de campagne une fois tous les 15 jours, voir trois semaines. Aussi, mes tentatives d’avoir un petit potager classique se sont soldées par des résultats très moyens, et même presque nuls...

Un potager demande la présence régulière du jardinier pour aboutir à un résultat correct.

Pour ma part, je n’étais jamais assez présent, pour arroser en période de fortes chaleurs, désherber, surveiller les prédateurs (escargots, limaces, oiseaux…) et les maladies…

L’an dernier, par hasard, j’ai vu pousser sur mon tas de compost des pieds de tomates ainsi que des courges. Or, je n’avais rien planté ou semé. Du moins c’est ce que je pensais car, sans le savoir, en jetant mes déchets alimentaires sur le compost, j’avais semé quelques graines. Les pieds de tomate n’ont pas donné de fruits, les courges, par contre ont bien donné. Tout cela sans que je ne m’occupe de rien (même pas d’arrosage).

Du coup, j’ai décidé de retenter ma chance cette année et pour le coup, j’ai planté en mai, des pieds de différentes cucurbitacées dont j’avais fait poussé les plants dans mon appartement parisien. J’ai aussi essayé de mettre 2 ou 3 pommes de terre.

Les pieds de courges ont bien pris et les fruits se forment.

De plus, comme l’an dernier, des pieds de tomates sont apparus sans que j’en sème. Et contrairement à l’an dernier, cette fois-ci des fruits sont apparus !

Malgré la chaleur et le manque de pluie cet été, je n’ai fait qu’un arrosage lors de l’installation des plants de cucurbitacées et pourtant les plantes ne souffrent pas de manque d’eau. Le tas de compost semble disposer d’une réserve d’humidité importante.

Depuis, je me suis documenté, dans les bouquins et sur internet, sur ce genre de culture. Ma technique de potager sur tas de compost est très proche de celle appelée potager « en lasagne » qui semble donner de bons résultats.
Dans les lignes qui suivent, je vais vous livrer tout ce que j’ai trouvé comme infos et vous restituer les règles à observer pour ce genre de culture. Sachant que de mon côté, je suis les règles à minima et cela semble donner des résultats plus que corrects. Je laisse faire la nature et limite au maximum mon intervention.

20180721_085445